L’autonomie oui, la sécurité aussi

par | 28 Nov 2016 | Non classé | 0 commentaires

Afin de programmer un événement privé, j’ai personnellement eu besoin de faire appel à 4 freelances (ou consultants indépendants) au cours de ces 3 derniers mois. J’écris ce post pour vous faire part de cette expérience et j’en profite pour exposer rapidement l’état actuel du monde des freelances français.

Faire appel à un freelance, cela est quelquefois stressant. On se demande tout d’abord si le freelance est qualifié, mais on se demande aussi si celui-ci va effectuer le travail demandé en temps et en heure, et s’il ne va pas nous « filer entre les doigts » avant de livrer la prestation. Après tout, le plus souvent (surtout quand il s’agit d’une prestation à un particulier), il n’y a pas de contrat écrit engageant formellement le freelance ou le client. Il y a en général un simple devis et il est difficile de faire valoir celui-ci en cas de litige. Or, comme je le disais j’ai fait appel à 4 freelances ces trois derniers mois. Pour chacun de mes besoins j’ai à chaque fois rencontré plusieurs prestataires avant de faire mon choix, en tout j’ai donc contacté une bonne dizaine de freelances. Presque tous les prestataires que j’ai rencontré ont été à l’écoute, très réactifs et proposaient un travail de qualité. Seuls un prestataire m’a déçu. Il n’a pas répondu à mon message vocal après plusieurs jours, j’ai du rappeler deux fois pour qu’il daigne me répondre et ensuite il n’a pas été à l’écoute de mon projet. Au cours de mes expériences passées avec d’autres freelance (étant moi-même freelance), j’ai également subi quelques déconvenues et manque de professionnalisme. Tous les autres prestataires ont par contre fait preuve d’un très grand professionnalisme. Ils m’ont d’eux-même prodigué des conseils très utiles pour mon projet, et ont fait preuve d’une réactivité dont très peu de grandes entreprises sont capables. Comment expliquer cela ?

Tout d’abord, je tiens à préciser que le mode de travail freelance est en plein essor en France depuis ces 10 dernières années (+85% d’après Eurostat). Cela montre que le statut de freelance se généralise et constitue un mode de travail qui attire beaucoup de personnes. Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent à tort, le but premier d’un freelance n’est pas d’empocher le plus d’argent possible. D’après ce très bon article, les deux principales motivations des freelances sont la flexibilité des horaires (37%) et l’opportunité d’avoir un très large choix de projets (28%). Enfin, il est aussi intéressant de constater que les freelances travaillent plus ou autant que les salariés à temps plein. Il faut savoir que 85% des freelances travaillent au moins 8 h chaque week-end, en plus du travail en semaine ! Passionnés par leur métier et sachant que leurs clients directs sont leur seul source de revenus, ils sont en général prompt à répondre du mieux possible aux besoins de leurs clients. En effet, ils n’ont pas de salaire, pas de chef pour les cadrer, ils sont donc par la force des choses obligés de gérer leur relations clients du mieux possible s’ils veulent pouvoir vivre de leur activité. Le succès d’un freelance est très fortement lié à la bonne réputation qu’il parvient à acquérir au fil du temps auprès de ses clients.

Cela dit, tous les freelances ne fonctionnent pas de cette manière. En effet, tous les freelances ne pratiquent pas leur activité d’indépendant à temps plein. Une grande partie pratiquent une activité de salarié en parallèle. En fait, seul 49.7% des freelances pratiquent leur activité d’indépendant à temps plein. Les autres ne sont freelance qu’à temps partiel et peuvent posséder une source de revenu extérieur à leur activité. Parmi ceux-là, malheureusement il y en a une partie qui ne prend pas vraiment au sérieux l’activité d’indépendant. Il convient donc de savoir ce protéger des freelance qui négligent leur travail.

En conclusion, les freelances sont une ressource en plein essor en France depuis ces 10 dernières années. Ce mode de fonctionnement est de plus en plus assimilé par la société et le grand public. La plupart des freelances sont des personnes de confiance, passionnées par leur travail et à l’écoute de votre projet. Cependant, il peut arriver que certains freelances qui pratiquent cette activité en parallèle d’une activité de salarié négligent quelque peut leur travail. Quand on veut faire appel à un freelance Il faut donc savoir faire confiance, mais aussi se protéger des « mauvaises surprises ». Heureusement, il existe des moyens fiables pour cela. Le plus simple des moyens est de passer par le bouche-à-oreille. En choisissant un freelance auquel une personne que l’on connait a déjà fait appel et qui en est satisfait, on limite énormément les mauvaises surprises. Cependant, on ne peut pas trouver tout le monde par bouche-à-oreille, dans beaucoup de cas on va devoir rechercher un prestataire pour lequel on a aucune recommandation. Dans ces cas-là, il y a une alternative pour sécuriser les échanges : les plateformes de freelances. Pour citer les trois majeures, il y a Hopwork, Codeur.com et Twago. Cest plateformes font office d’intermédiaire pour publier des projets, mais également pour sécuriser les paiement : le freelance a la garantie que le client paiera car il dépose par avance la somme sur la plateforme, et le client a la garantie que le prestataire effectuera la tâche demandée car il ne recevra pas l’argent tant que le client n’aura pas validé la tâche.

Prestation garantie

Moi-même freelance, je suis présent sur trois plateformes. Pour plus de détails, consulter la page Contact du site. Sur ces plateformes les projets sont suivis dans le temps et du retard de prestation est nuisible à la réputation sur le site. Cela garantie une prestation livrée en temps et en heure.

Prestation garantie

Ne payez pas pour une prestation qui ne sera jamais livrée. Les plateformes de freelance garantissent que le prestataire vous livrera la prestation car il recevra les rémunérations uniquement à la fin de chaque tâche.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.